Les reliques qui reposent sous l'autel de la nouvelle église en bois sont celles de S. Marie de Gatchina, une martyre du XXe siècle
Lors de la célébration du rite de consécration de l'église en bois Notre-Dame de la Nativité du Séminaire orthodoxe russe à Épinay-sous-Sénart, des reliques d'une martyre du XXe siècle ont été placées dans l'autel. Il s'agit de sainte Marie de Gatchina, une moniale née en 1874 à Saint-Pétersbourg et morte en 1932 en prison, condamnée par le pouvoir soviétique.

Cette moniale-martyre est atteinte dès son jeune âge par la maladie de Parkinson, puis d’une encéphalite. De longs traitements, y compris à l’étranger, s’avèrent infructueux. Ses bras et ses jambes se dessèchent peu à peu. La position assise lui était impossible à cause des terribles douleurs qu’elle éprouvait. Elle était astreinte à rester couchée tout le reste de sa vie.

Maria a été canonisée dans le choeur des nouveaux martyrs et confesseurs de la foi par l'Église orthodoxe russe en 2007. Ses reliques reposent maintenant à l'église Saint-Paul de Gatchina, près de Saint-Pétersbourg. La mémoire liturgique de sainte Marie est célébrée le 4 (17) avril.

Les reliques de la sainte qui reposent sous l'autel de l'église en bois du Séminaire furent offertes par l'évêque Ambroise de Gatchina (aujourd'hui archevêque de Peterhoff), recteur de l'Académie de théologie de Saint-Pétersbourg.


Tropaire (ton 4):

Ô Jésus, ta brebis Marie fut une consolation pour tes serviteurs au temps des persécutions, leur montrant la force de la foi et de la piété et supportant patiemment les calomnies des pouvoirs athées. Par ses prières, Miséricordieux, sauve nos âmes!

Les reliques qui reposent sous l'autel de la nouvelle église en bois sont celles de S. Marie de Gatchina, une martyre du XXe siècle